Quoi de neuf ?

jeudi 10 janvier 2013

Fiche d'entraînement sur les additions et les soustractions (calcul mental sur les 10 000 premiers nombres)


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

mercredi 9 janvier 2013

Fiche-mémoire sur les contraires


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

mardi 8 janvier 2013

Fiche-mémoire sur le calcul du complément d'un nombre à 100


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

lundi 7 janvier 2013

Fiche-mémoire sur la présentation d'un livre à la classe

Les éléments de la fiche concernent principalement les ouvrages narratifs, les plus fréquemment présentés...


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

dimanche 6 janvier 2013

Fiche-mémoire sur les adjectifs qualificatifs


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

samedi 5 janvier 2013

Fiche-mémoire sur Michel Tournier


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

vendredi 4 janvier 2013

Fiche-mémoire sur Charles Perrault et tag de nouvelle année


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

Et puis, voilà ce qu'il en coûte d'aller skier une petite semaine : on se retrouve "tagué" par différents internautes (Ah ben merci Charivari, Lauraza...) et l'on se demande si l'on trouvera l'énergie pour surmonter ses réticences à parler de soi. Vous pouvez répondre à votre tour au questionnaire en commentaire (le truc, pour laisser un commentaire à travers ce §%ù£$µ* de captcha consiste à valider sa saisie jusqu'à ce qu'il propose une opération, ou en tout cas autre chose qu'un nombre à recopier).


Une des 11 pistes de Brunissard (Queyras), en période d'affluence : dur....

C’est parti…

1. Quelle est la 1e chose que tu fais le matin en arrivant à l’école ?
Je photocopie les fiches du jour et je m'assure que le lapin n'a pas décidé de quitter son fond de cage pendant la nuit (l'idée lui vient de faire du tourisme scolaire nocturne environ deux fois par an).

2. Quelle petite manie de tes élèves te hérisse le poil ?
Omettre d’inscrire leur prénom sur un document qu'ils me rendent.

3. Quelle petite manie de tes élèves t’attendrit ?
Les petits aménagements que certains font dans leur espace de travail (illustrations au mur, boîtes à outils...) et, d'une façon plus générale, toute marque d'appropriation de l'espace scolaire.

4. Et chez tes collègues, alors ?!
Je ne dirais pas que cela m'attendrit, mais j'apprécie beaucoup les repas coopératifs quotidiens (chacun cuisine à tour de rôle pour les cinq autres participants à "l'association" – surnom donné à ce groupe gastronomique).

5. Si tu ne devais garder qu’un seul fichier/manuel, lequel serait-il ?
Celui que je construis peu à peu avec les ceintures, les blasons et les fiches-mémoire...

6. Quel est ton livre de littérature de jeunesse préféré ?
Timeo hominem unius libri... Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, La rivière à l'envers et Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat, Genesis de Bernard Beckett, Le Passeur de Lois Lowry, la série des Harry Potter de J. K. Rowling, Joker de Susie Morgenstern, les histoires de Roald Dahl, de Bernard Friot, de Daniel Pennac...

7. Être maîkre, ça s’est imposé à toi quand, comment ?
Dès l'école primaire, après avoir un peu hésité avec les souhaits d'être vétérinaire ou journaliste.

8. Une bonne journée d’école, pour toi, c’est quoi ?
Quand les élèves expriment leur satisfaction lors de la "météo du soir" et que j'ai le sentiment qu'ils ont appris des choses...

9. À un parent d’élève qui te demande avec agressivité « M’enfin les enfants sont donc pas surveillés ? » parce que, en classe, bichon (monté sur ressorts) a pris le doigt du voisin dans l’œil en se retournant alors qu’il était censé se concentrer sur son exo, tu penses que tu répondrais quoi, là, spontanément ?
En fait, une telle situation, peu probable, ne poserait pas vraiment de problème. C'est plutôt une autre situation "prototypique" qui nous ennuie lorsqu’elle survient. Elle consiste en gros en une bêtise faite par un enfant hors de l'école (frapper un autre élève, voler un cartable...) sur laquelle nous sommes amenés à intervenir (matériel scolaire manquant, parents qui se menacent à la sortie...), et qui devient catastrophique lorsque, dans de rares cas, les parents du fautif prennent une défense aveugle de leur enfant. C'est extrêmement déstructurant pour l'élève et cela le conduit dans 100 % des cas dans une escalade de bêtises, à la recherche plus ou moins consciente d'une limite parentale qu'il ne trouve souvent pas. Nous nous prémunissons des effets trop néfastes en posant par écrit tous les témoignages. Cela nécessite beaucoup de temps et d'énergie, que nous préférerions consacrer à d'autres choses...

10. Une révolution dans ta façon d’enseigner (moyens matériels, pédagogie…), ce serait quoi ?
Si je le savais, elle serait déjà en cours... La plus récente modification "de poids" a consisté en l'introduction d'une monnaie intérieure. Qui a, à vue de nez, triplé la quantité de travail fourni par les élèves...

11. Quelle est la dernière chose que tu fais le soir en quittant l’école ?
J'appuie sur le bouton de la télécommande qui baisse les stores...

12. Et pour décrocher, tu fais quoi ?
Ça veut dire quoi, "décrocher" ? ;o) Les jeux de société, aussi souvent que possible (au moins tous les vendredis soir), les nombreuses salles de cinéma lyonnaises, les nouvelles recettes de cuisine...

13. Si on te proposait de changer de métier ?
Oh, ben j'en serais sans doute très flatté, mais a priori... non.

14. Et si tu étais ministre de l’Éducation, tu déciderais quoi, là tout de suite ?
Je demanderais une enquête sur la gestion financière et éthique d'une certaine association sportive censée être complémentaire de l'enseignement primaire. Je diviserais par deux la prime de rentrée, verserais la moitié retenue aux collectivités locales et exigerais une totale gratuité de l’enseignement public jusqu'à la fin du lycée (y compris pour les séjours, les sorties et le matériel scolaire hors cartable et affaires de sport). Je crois bien aussi que je ferais en sorte que toute personne rémunérée par le ministère de l'Éducation (enseignant, "déchargé", "détaché", administratif ou politique, quel que soit son niveau hiérarchique) doive fournir au moins une heure hebdomadaire au contact d'élèves (en charge de cour, d'un atelier, de soutien scolaire, d'un accueil en BCD ou en CDI, etc.), histoire de permettre à chacun de se souvenir de la raison d'être de son poste. En juste retour des choses, il serait demandé aux enseignants de découvrir chaque année un métier différent, hors temps de classe et au cours d'un stage de 4 ou 5 jours, sur le modèle des stages de troisième en collège, afin de cultiver la polyvalence qu'ils attendent des élèves et leur connaissance de la société "civile". Ah oui, avec de telles décisions, je m'attendrais également à être rapidement débarqué du gouvernement... ;o)

jeudi 3 janvier 2013

Fiche d'entraînement en lecture oralisée (jaune)

On s'attaque plus particulièrement aux consonnes occlusives, là...


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

mercredi 2 janvier 2013

Fiche-mémoire sur les suffixes

Retrouvée un peu par hasard... La fiche était en ligne, mais sans aucun lien pour pointer vers elle. Dans l'espace cybernétique, personne n'entend hurler de terreur les fiches pdf abandonnées.


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

mardi 1 janvier 2013

Fiche d'entraînement sur les additions de plusieurs nombres

Bonne année 2013 !

L'intitulé de l'activité "Calcule à la main la plus grande addition de toute ta vie" peut paraître bien présomptueux, mais, concrètement, à quand remonte la dernière fois que nous en avons posé une de cette taille sans faire appel à la calculatrice, qu'elle soit réelle, du téléphone portable ou de l'ordinateur ? Ou envoyé une lettre pleinement manuscrite ? Pour certains, cela remonte à un âge qui correspond à celui de nos élèves... Et puis quand bien même : là, il s'agit de "vendre" un challenge... ;o)


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

lundi 31 décembre 2012

Fiche-mémoire de miscellanées sur la ceinture orange d'informatique

Même principe que la précédente du 14 décembre dernier... En vous souhaitant un bon réveillon et une bonne année 2013...


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

dimanche 30 décembre 2012

Fiche-mémoire sur les verbes fréquents anglais

De quoi faire chauffer les dictionnaires multilingues de la classe... et faire preuve de ses talents de dessinateur au tableau quand il s'agira de donner quelques pistes d’illustration ... :o)


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

samedi 29 décembre 2012

Fiche d'entraînement sur le calcul du complément d'un nombre à un autre

Bien entendu, pour que cela serve à quelque chose, on favorise les multiples de 10, de 100, etc. comme nombres-cibles.


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

vendredi 28 décembre 2012

Fiche-mémoire sur les Compléments d'Objet Directs (COD)


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

jeudi 27 décembre 2012

Morceaux choisis du "Prisonnier du ciel" de Carlos Ruiz Zafón

Après m'avoir fait découvrir l'excellent "L'ombre du vent”, une amie m'en a offert récemment la suite : "Le prisonnier du ciel", de Carlos Ruiz Zafón. Comme j'aime bien garder une trace des phrases qui me plaisent, en voici quelques unes, absolument pas représentatives de l'ouvrage, dont l'histoire se passe dans l'Espagne des années 40 et 50. La traduction est de l'incontournable François Maspero.


"Il est des époques et des lieux où n'être personne est d'avantage honorable qu'être quelqu'un." (p.180)

"Ce soir-là, personne ne l'empêcha de s'en aller ni ne lui dit adieu. [...] . Il partit, invisible parmi les invisibles, vers les rues d'une Barcelone où régnait l'électricité. [...] Il acheta un billet pour la destination la plus lointaine qu'il trouva et passa la nuit dans le bus, roulant sur des rues désertes fouettées par la pluie. Il fit la même chose le lendemain, et ainsi, après des journées de train, de marche et de bus de nuit, il finit par arriver là où les rues n’avaient pas de nom, les maisons pas de numéro, et où personne ne se souvenait de lui. Il fit cent métiers et n'eut aucun ami. Il gagna de l'argent qu'il dépensa. Il lut des livres qui parlaient d'un monde auquel il ne croyait plus. Il commença des lettres sans jamais les terminer. Plus d'une fois il alla au bord d'un pont ou d'une balustrade et contempla sereinement l'abîme." (p.188)

"Presque tout le monde a perdu un proche, d'un bord comme de l'autre.
– Je ne suis d'aucun bord, répliqua Fermín. Pour moi, les drapeaux sont des chiffons de couleur qui sentent le renfermé, et il me suffit de voir quelqu'un se draper dedans et se remplir la bouche d'hymnes pour que ça me donne la colique. J'ai toujours pensé que pour s’attacher si fort à un troupeau, il faut avoir quelque chose du mouton.
– Ça ne doit pas être tous les jours rose pour vous dans ce pays.
– Vous n'imaginez pas à quel point." (p.196)

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 >