Quoi de neuf ?

jeudi 12 septembre 2013

Addigolo ou le complément à la dizaine

J'en profite pour ajouter une photo d’une partie de Twist Délire que j'ai oubliée dans le billet d'hier :


Un autre jeu, que j'avais reçu il y a plusieurs mois mais que je n'avais pas chroniqué à l'époque, car j'étais "passé à côté" est Addigolo. J'en ai depuis discuté avec l'auteur, Somprasong Sudaros, qui a reformulé quelques points de règle un peu obscurs... et j'ai enfin pu découvrir et faire découvrir aux élèves la réédition de ce petit jeu de cartes tout simple, mais qui, l'air de rien, nécessite de faire un peu de calcul mental. Il travaille même une compétence très précise : les compléments à la dizaine supérieure sur les nombres jusqu'à 30, ainsi que le groupement par dix lorsqu'il s'agit de calculer son score (enfin, on n'est pas obligé de grouper par dix, mais le jeu et la fainéantise naturelle de tout un chacun lorsqu'il s'agit d'additionner une douzaine de nombres invitent fortement à le faire). Le didacticien machiavélique a encore frappé... ;o)


Cliquez pour accéder à la fiche du jeu sur le site de l'éditeur.

La règle, tout comme la partie, s'explique par une courte démonstration. Il est vrai qu'à l'écrit, cela peut paraître un tantinet plus complexe. Le but du jeu est d'être le premier à obtenir 300 points en plusieurs manches (si l'on n'a pas de papier ni de crayon, on n'a qu'à dire qu'une partie = une manche et le tour est joué). On possède un certain nombre de cartes en main (qui varie selon que l'on joue à 2, 3 ou 4) et d'autres sont posées face visible autour d'une pioche. Chacun tente de récupérer les cartes de forte valeur dans son "pot" personnel en réalisant des binômes de cartes dont le fond est de la même couleur et dont la somme est égale à 10, 20 ou 30. À la fin, seules les cartes dont le nombre est inscrit en rouge rapporteront leur valeur faciale en points. Les nombres noirs n'ont pas d'autre fonction que de permettre de récupérer une autre carte en formant un binôme.

À chacun de ses tours, un joueur va tenter de former deux binômes : un entre une carte de sa main et une carte du centre, puis un autre entre une carte de la pioche et une carte du centre. À chaque fois qu'il parvient à former un binôme, il empoche les deux cartes, sinon il laisse sa carte (tirée de sa main et/ou de la pioche) avec les autres, au centre, là où il l'a posée. C'est alors au tour du joueur suivant.

La répartition des nombres a été pensée pour ne pas égarer les plus jeunes : les cartes d'une même couleur présentent en plusieurs exemplaires des nombres complémentaires à un multiple de 10 (4 et 6, 7 et 3, 21 et 9...), ce qui, on peut le supposer, facilite mémorisation et ancrage de ces compléments. On repère ainsi au premier coup d’œil les CE1 et CE2 qui sont encore faiblards en calcul mental et qu'un 4 + 4 = 10 n’effraie pas... La stratégie gagnante consiste vraisemblablement à tenter de retirer un maximum de cartes du centre (quitte à prendre deux cartes noires qui ne rapporteront rien) afin d'empêcher les concurrents de réaliser leurs binômes. Les retournements de situation sont toujours possibles (genre : un CP qui met la main sur un 21 et un 9 rouges combiné à un CM2 (un de MES CM2 aaargh !) qui pose son 21 rouge et ne se rend pas compte de la combinaison possible) Véridique ! Il n'a pas dû en dormir de la nuit ;o)

La partie s'achève au moment où, comme par magie, tous les joueurs ont les mains vides et que, simultanément, la pioche est épuisée. Le dernier à jouer récupère alors (consolation variable) toutes les cartes qui restaient au centre. Bref, un petit jeu rapide dont on enchaîne les parties avec grand plaisir. Une variante un peu plus poussée oblige à donner à son voisin de gauche un éventuel binôme que l'on parviendrait à former entre la carte de sa main et une carte du centre. Autant dire que les cartes noires vont fleurir au milieu de la table et que chacun placera beaucoup d'espoir dans sa chance au tirage...

mercredi 11 septembre 2013

Twist Délire

J'ai reçu Twist Délire, la dernière production de Mattika, jeune maison d'édition spécialisée dans les jeux didactiques, dont j'ai déjà parlé au sujet de Verbillico et de MathSumo. Derrière ce nom accrocheur qui ne dit pas grand chose se cache une réalisation soignée : des cartes en plastique souple d'excellente qualité (dont on regrette qu'elles ne soient pas le standard de tout jeu de société), un sachet de toile, une règle et deux gros dés, le tout dans un format de boîte qui rappelle les emballages de lait (mais que l'on peut refermer grâce à une attache, lui).


"Délirant" ? Pas tant que ça... Je dirais même que l'auteur, Somprasong Sudaro, a conçu un mécanisme finaud qui nécessite de bien avoir la tête sur les épaules pour gagner. Le but est d'être le premier joueur à se débarrasser de toutes les cartes que l'on a en main. On place au centre de la table huit cartes en carré autour d'une défausse représentée par un épais carton. Chaque carte présente deux illustrations et le nom commun correspondant. On lance les dés "voyelles" et on se débarrasse d'une carte en étant le premier à taper sur celle ou une de celles qui contien(nen)t un mot formé avec les deux voyelles indiquées par les dés (dit comme ça, cela semble facile, n'est-ce pas...). Le plus rapide défausse la carte sur laquelle il a frappé et la remplace par une de sa main. Amusant mais classique, se dit-on... Là où l’affaire se corse, c'est lorsque les dés indiquent la même voyelle. Il faut alors ne pas être le dernier à taper sur la défausse (sinon on récupère tout son contenu) et, surtout, on retourne les cartes. Elles présentent alors les mêmes dessins, mais plus les textes... On continue à jouer en faisant travailler sa mémoire et en croisant les doigts pour que les dés soient de nouveau identiques... Un système de jokers permet de proposer des mots qui ne sont pas présents sur les cartes et de hâter la fin de la partie en retirant peu à peu des cartes.


Cliquez pour accéder à la fiche du jeu sur le site de l'éditeur.

La règle s'explique en une minute et les parties sont rapides. leur durée est aisément paramétrable (nombre de cartes en main au départ, règle du retournement). On a tôt fait d’entrevoir des adaptations possibles pour que les CP puissent en profiter pour améliorer leur conscience phonique (a priori, je dirais remplacer le "Y" des dés par un "OU", par exemple, à l'aide d'une gommette, et jouer avec les "sons").

mardi 10 septembre 2013

Images d'Épinal

Dans la série des vieux manuels, j'avais bien apprécié Le tour de la France par deux enfants d'Augustine Fouillée, pour tout ce qu'il dit des mentalités de l'époque. Après avoir entendu l'auteur de l'édition augmentée en parler à la radio, j'ai commandé et reçu le fameux "Petit Lavisse", L'Histoire de France de la Gaule à nos jours. On y retrouve tout ce qui était honni lors de ma formation à l'IUFM : l'Histoire par les épisodes romancés sur un ton paternaliste inimaginable...


Mais, en cette année où nous allons particulièrement travailler sur le XXe siècle, cela nous fait un bel objet d'étude supplémentaire dont je me demande comment il peut être perçu par les enfants d'aujourd'hui...


L'avenir nous le dira... ;o)

lundi 9 septembre 2013

Atelier lecture

Une série d'ouvrages intéressants que notre collègue Emanuelle a fait découvrir aux enseignants de notre cycle 3, et qui en a conduit plusieurs à "investir" : Tous lecteurs ! chez Hachette Éducation.


Cliquez sur l'illustration pour accéder au site de l'éditeur.

Les documentaires et romans, de 24 à 32 pages, sont répartis en 5 niveaux de lecture, du CP au CM2 (avec entre 7 et 10 ouvrages par niveau, soit plus d'une quarantaine en tout) et portent sur des thèmes très variés : astronomie, animaux, Histoire, technologie, écologie. Disponibles en librairie, ils sont à un prix très raisonnable (moins de 3 euros) et bénéficient d'un support intéressant (quoique gourmand en papier) sur le site de l'éditeur : pour chacun, un dossier d'exploitation et un questionnaire individuel de 4 à 10 pages est téléchargeable (NB : je n'ai pas d’intérêt chez eux ! ;o) ). Une fois inscrit sur le site, en tapant "tous lecteurs" dans la zone de recherche, on accède à de nombreux pdf (extraits, sommaire et lexique de l'ouvrage, etc.) qui devraient permettre de créer un atelier lecture à un coût tout à fait raisonnable. Je vais juste voir si je parviens à faire tenir les questionnaires sur un format A6, parce que c'est bien la peine de signaler que les fibres du papier sont certifiées si l'on se décharge sur les enseignants de la responsabilité d'abattre des forêts entières ;o)...

NB : le documentaire intitulé On a marché sur la Lune gagnerait à bénéficier d'une petite mise à jour, puisqu'il évoque au futur la fin de la construction de l'ISS en 2011...

dimanche 8 septembre 2013

Vocabulaire et orthographe en lien avec le Journal de Bord

Chaque lundi, le Journal de Bord sera remis aux élèves. Ils auront pour devoirs de relire attentivement le vocabulaire repris dans l'encadré du verso et de s'assurer qu'ils le maîtrisent (ce vocabulaire est noté au tableau, tout au long de la semaine, à chaque fois qu'un mot nouveau est rencontré). Le mardi, une grille de mots croisés viendra réactiver cet apprentissage.


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la grille liée au Journal de bord 2013/14 n°1.

Les grilles sont réalisées à partir du site Free Puzzle maker (en anglais, mais simple à utiliser). Si le site ne parvient pas à placer tous les mots donnés, il suffit de relancer la génération de la grille pour obtenir une nouvelle configuration, parfois plus complète. On peut également augmenter la taille maximale allouée à la grille.

samedi 7 septembre 2013

Journal de Bord n°1

Cette année, le Journal de Bord s'inspire de la Une d'un vieux New York Times de 1925 que j'ai retrouvé dans un carton...



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante du Journal de bord 2013/14 (4,5 Mo).

vendredi 6 septembre 2013

Un an de journaux en une page

La section Humour du site s'enrichit du vademecum de tout bon journaliste : la liste des marronniers qui permet de faire ronronner caméras, micros et/ou rotatives sans trop se fatiguer à rechercher une quelconque information...

Marronniers journalistiques

Vous pouvez bien entendu contribuer... ;o)

jeudi 5 septembre 2013

Plan de travail A (septembre 2013)

Et c'est reparti pour un tour... ;o)

Plan de Travail A 2013

mercredi 4 septembre 2013

Deux sites à visiter

De quoi allonger encore un peu la liste des favoris...

Le site Classe d'or de Loïse, qui enseigne en Suisse romande :

classedor

Le blog de Fanny, au titre qui ne laisse pas indifférent : Alors, encore en vacances ? :

Alors encore en vacances

mardi 3 septembre 2013

Bonne rentrée !

Les lapins ont quitté leurs quartiers d'été (finalement, ils ne s'entendent bien que lorsqu'une grille les sépare... Sinon Nuage se transforme en cumulo-nimbus). 20 désinscriptions pendant l'été (pour l'essentiel des déménagements) et 10 nouvelles inscriptions rien que pour la journée de lundi... Les listes de classe sont mouvantes...



Après les présentations mutuelles, le premier débat philo rituel aura pour sujet : "Pourquoi va-t-on à l'école ?" Oui, au fait, pourquoi, d'ailleurs ? ;o)

lundi 2 septembre 2013

Caldo e Cemento

Pour le dernier jour avant le grand rush, une petite vidéo réalisée pendant l'été, dans laquelle danse Olga, la collègue en charge des décloisonnements de danse au cycle 3 de l'école García Lorca. Chaleur et béton...


Caldo e Cemento par Laboza

dimanche 1 septembre 2013

On a de la visite...

Comme chaque premier septembre, il est temps de faire un petit bilan de la fréquentation du site au cours de l'année scolaire précédente... 360 000 visites depuis l'an dernier, soit à peu près un millier de visiteurs uniques par jour. Il est à noter que les visites, qui se sont forcément un peu réduites cet été, ont repris en force, de façon très sensible, à partir du 19 août...



Mythologie, Jokers, C'est Pas Sorcier, météo, littérature et ceintures sont toujours en tête du classement des recherches initiales des visiteurs. Parmi les nouveaux mots-clés ayant conduit des visiteurs jusqu'ici, on note "digestion cm1" et "les nombres en anglais". La part des visiteurs français reste la même (85 %)...

dimanche 4 août 2013

Bibliographie de Xavier-Laurent Petit

Le site peut donner l’impression de chômer un peu pendant les vacances, mais derrière, ça bouquine et ça écrit... Aujourd'hui vient s'ajouter une (grosse) page sur Xavier-Laurent Petit, tout comme il y en a déjà sur Chris Van Allsburg et Jean-Claude Mourlevat : une bibliographie "pour s'y retrouver"... Les deux premiers romans policiers (pour adultes) ne sont pas encore chroniqués mais leur lecture est en cours...)

Biographie de Xavier-Laurent Petit

Cliquez sur l'illustration pour accéder à la bibliographie.

jeudi 18 juillet 2013

Collections 2013/14 de L'école des Loisirs

Depuis le début de la semaine, L'école des loisirs a mis en ligne les catalogues de ses abonnements... Aaargh... On y "passe" déjà 111 € par an et le contenu de Supermax (40 €) me décide à étendre nos abonnements cette année... D'autant qu'il y a un roman de Xavier-Laurent Petit dont, avec un peu de chance, je pourrai vous reparler dans le courant de l'année. 151 € pour 32 ouvrages de qualité, ce sera, comme chaque année, sans regrets...

Kilimax

Du classique chez Kilimax, avec, sans doute, un hommage à Mario Ramos disparu en décembre dernier, la suite d'albums de Catharina Valckx (quel dommage que l'on n'ait pas droit aux noms propres au Scrabble ;o) ...) ou de Bruno Heitz, et puis quelques grands classiques : Grégoire Solotareff, Philippe Dumas...


Animax

Animax fait également dans le classique : l'inévitable Claude Ponti (je me demande si, au bout de quinze ans, je ne commence pas à développer une allergie...), la suite des aventures des Bolkodaz, le quatrième ou cinquième opus de Grignotin et Mentalo (si quelqu'un veut des cuisses de grenouille, je m'occupe du civet... ;o) ), une BD originale (Les trois chemins) et ce qui sera sans doute un bel album-documentaire sur un navigateur solitaire.


Maximax

Maximax frappe fort, en reprenant l'époustouflante couverture de François Roca. Chris Van Allsburg passe la seconde couche en décembre avec une histoire dont la fin est loin d'être évidente pour nombre d'élèves, Jean-François Chabas, Brigitte Smadja, Norma Huidobro sont des valeurs sûres de la maison... Octavius et le gladiateur d'Emmanuel Cerisier semble très prometteur...


Supermax

Supermax démarre fort par La guerre de Troie du talentueux Yvan Pommaux, poursuit avec les souvenirs d’enfance de Tomi Ungerer, le premier tome d'une saga d'Audren, un Tom Sawyer qui a l'air formidablement illustré par Christel Espié, Itawapa de Xavier-Laurent Petit et, pour finir en beauté, une BD d'Hugo Pratt reprenant une nouvelle de Robert Louis Stevenson. Excusez du peu !

mardi 9 juillet 2013

Monnaie intérieure (épisode 3)

Le document retraçant l'épopée de la monnaie intérieure dans ma classe avait été mis en ligne pour la dernière fois début décembre 2012. Voici une bonne grosse mise à jour, complétée par une enquête visant à connaître le ressenti des élèves. Attention : le fichier de 23 pages illustrées pèse 8 Mo : il faut être un peu patient(e).


Cliquez sur l'illustration pour accéder à l'article sur la mise en place de cet outil...

Si vous souhaitez des éclaircissements, n'hésitez pas à poser vos questions, en persévérant sur le captcha tout pourri du blog ou en m'écrivant à bdemauge@hotmail.com. Au besoin, vos contributions pourront venir grossir le dossier "monnaie", avec votre accord.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 >