Quoi de neuf ?

samedi 25 janvier 2014

Journal de Bord n°17


À l'issue d'une semaine particulièrement chargée, nous avons terminé en beauté en recevant l'auteur dont nous lisons les œuvres depuis le début de l'année : Timothée de Fombelle.


Une très belle rencontre, dont je conserve une idée en particulier : les parents de Timothée lui disaient : "Qu'est-ce que tu as de la chance de ne pas encore avoir lu ce livre." Des romans qui, tant qu'on n'a pas fini de les lire, constituent une promesse et dont les personnages nous accompagnent d'une manière totalement singulière qu'il ne sera pas possible de retrouver une fois la lecture achevée... Si vous ne connaissez pas encore Vango, il mérite cette rencontre (le lien permet de feuilleter les 12 premières pages du premier des deux tomes)...



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante
du Journal de bord 2013/14 (3 Mo).

vendredi 24 janvier 2014

Formation universitaire gratuite à la maison

Depuis la médiatisation de la Khan Academy, les cours en ligne ont le vent en poupe... Le portail des universités françaises mérite le détour... On y trouvera, par exemple, des cours gratuits d'enseignants de l'Université de Paris Ouest Nanterre sur la Première Guerre Mondiale...


Cliquez sur l'illustration pour accéder au site.

Une mise en ligne chaque lundi, avec un forum et des QCM d'évaluation... Les vidéos sont téléchargeables en HD, visualisables sur smartphone, etc... Chouette. Pour une fois qu'on peut aller à la fac, s'asseoir sur un siège confortable et ne même pas avoir à se battre pour se brancher sur une prise électrique... ;o)

Ah oui, j'oubliais, ça s'appelle un MOOC.

jeudi 23 janvier 2014

Fiche-mémoire sur le monde anglophone


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

mercredi 22 janvier 2014

Fiche d'entraînement sur le tri de données


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

mardi 21 janvier 2014

Fiche d'entraînement sur l'analyse de solutions mathématiques


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

lundi 20 janvier 2014

"Trouver le mot juste" de Paul Rouaix

Un outil original pour élargir son vocabulaire que ce vieux dictionnaire (1897) sans définition, toujours réédité. Chaque entrée est suivie d'une liste de mots suggérés (parfois délicieusement désuets) qui sont fort utiles pour enrichir son expression et envisager d'autres pistes d'écriture. Quatre colonnes sur chacune des 576 pages... Prévoir une loupe si vous êtes presbyte....



Cliquez sur l'illustration pour accéder à l'ouvrage chez Amazon.

Exemple avec chant : ramage, organe, accent, timbre, étendue, portée, registre, émission, plain-chant, solfège, homophonie, mélodie, mélopée, air, morceau, grand air, antienne, choral, chœur, cantique, hymne, noël, motet, oratorio, couplet, cavatine, air de bravoure, récit, récitatif, cantabile, roulade, vocalise, ariette, solo, duo, trio, quatuor, quintette, sextuor, septuor, reprise, refrain, leitmotiv, scie cantilène, romance, complainte, chanson, chansonnette, ronde, pont-neuf, bardit, ballade, cantate, aubade, sérénade, barcarolle, fredon, fredonnement, gazouillis, gazouillement, partie, contre-partie, accompagnement, basse, basse continue, basse fondamentale, basse chiffrée, grégorien, ambrosien, chanter, entonner, donner de la voix, vocaliser, triller, filer, couler, porter, lier, chantonner, fredonner, moduler, gazouiller, gringotter (non, c'est bien ça !), murmurer, bourdonner, sombrer, barytonner, psalmodier, roucouler, s'égosiller, s'époumoner, détonner, casser la tête, casser les oreilles, chevroter, avoir un chat, attaquer un morceau, chanter juste, faux, à pleine voix, faux-bourdon, en fausset, en emsure v. les mots particuliers à l'article de chaque oiseau.

dimanche 19 janvier 2014

Journal de Bord n°16



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante
du Journal de bord 2013/14 (2,3 Mo).

vendredi 17 janvier 2014

Cardline de Frédéric Henry et Gaël Lannurien

Période des soldes oblige, on trouve parfois de bonnes petites choses dans des lieux inattendus. Les librairies Decitre se débarrassent des jeux qui n'ont pas assez bien marché à leur goût et c'est ainsi que l'on peut trouver Cardline à un prix de 7,50 €, ce qui est très correct (et correspond à ce qu'aurait dû coûter ce jeu, étant donné le format déplorable de la boîte sans doute inventée par l'ingénieur qui a eu l'idée de supprimer le bouton Démarrer dans Windows 8. Depuis, d'ailleurs, celle-ci est devenue métallique...

Cardline animaux
Cliquez pour accéder au site de l'éditeur.

Tout comme dans Fauna ou les Chronicards, le principe de ce jeu consiste à classer des animaux selon un critère choisi au départ : masse, taille ou durée de vie. Les illustrations sont de toute beauté et les parties sont rapides (10 minutes en moyenne).

jeu Cardline animaux
Cliquez pour accéder au site du distributeur.

Certains élèves de Cycle 2 se révèlent fins analystes... et d'autres de Cycle 3 pataugent (sourire sardonique intérieur du pédagogue) quand il s'agit, une fois la solution dévoilée, de déterminer si 1,8 m se place avant ou après 1,72 m...

jeudi 16 janvier 2014

Quelques grammes de musique...

... dans un monde de brutes.

Le conjoint d'une collègue (celle qui danse dans la vidéo Caldo e cemento et supervise le décloisonnement de danse hebdomadaire, ce qui me sied fort ;o) ), qui avait déjà composé la bande son de ladite vidéo a mis en ligne quelques autres de ses morceaux ici...Pour ma part, mon morceau favori reste Les 45 tours, qu'il m'a autorisé à intégrer au DVD du séjour de kayak 2013...

mercredi 15 janvier 2014

Corto de Laurent Escoffier et Sébastien Pauchon

Un beau jeu de la part d'auteurs qui possèdent déjà une bonne réputation dans le monde ludique : Laurent Escoffier (Photo Party, Columba...) et Sébastien Pauchon (l'excellent Jaipur, Jamaica, Animalia...) Une réalisation soignée (accompagnée de deux belles statuettes de Corto Maltese et de Raspoutine). Le jeu ne s'adresse pas uniquement aux fans de la bande dessinée (dont chaque tome, soit dit en passant, coûte un bras et une partie de l'épaule).

jeu Corto Maltese
Cliquez pour accéder au site officiel du jeu ;
naviguez dessus avec la molette centrale de la souris
(le !*%£$ de son se coupe en bas à gauche !)

Le but est de marquer le plus de points possible. L'originalité de Corto réside dans les six modules qui composent le plateau de jeu et qui correspondent chacun à une aventure de Corto Maltese. Quatre d'entre eux sont choisis et assemblés au hasard lors de chaque partie et, comme chacun apporte quelques spécificités de règles, les tactiques à employer varient sensiblement d'un cas à l'autre.

jeu Corto Maltese
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu chez Philibert
(parrainage possible de 5 €).

On passe un bon moment, malgré une mise en place et une découverte quelque peu complexes. Il ne faut pas négliger les textes écrits en petit et en italique dans la règle (8 Mo) et dans le livret d'aventures (12 Mo !) car ils renferment parfois des informations-clés. Ces deux documents (et en particulier le second) méritent d'ailleurs le détour, car ils constituent un chef d’œuvre de graphisme et de mise en page.

mardi 14 janvier 2014

Fiche-mémoire et d'entraînement sur la Lune


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

lundi 13 janvier 2014

Liste verte d'Orthographe

La liste s'inspire partiellement de l'échelle Dubois-Buyse.



Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

dimanche 12 janvier 2014

La Route du Verre de Uwe Rosenberg

Sorti il y a quelques semaines, La Route du Verre est un jeu moins lourd qu'il n'y paraît de prime abord. Uwe Rosenberg, auteur prolifique de beaux succès d'édition (le tordu Bohnanza, l'excellent Agricola, le long Le Havre, le bizarre Aux Portes de Loyang, le costaud Ora et Labora, le lourd Caverna...) a l'habitude de nous surprendre avec de gros jeux durant plusieurs heures. Il ne faut toutefois pas se laisser abuser par les 20 (!) pages de la règle de La route du verre : une fois ingurgitées en amont par un courageux et dévoué joueur, le jeu s'explique en dix minutes. Explication qui n'en prendra plus que cinq après la première partie.

La route du verre chez Philibert
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu chez Philibert.

Le but est de marquer le plus de points possible en posant des bâtiments sur notre terrain personnel. Ces bâtiments se construisent en posant des cartes de notre jeu personnel (identique à celui des autres joueurs), cartes qui permettent également d'obtenir des matières premières. Du connu, donc. Deux originalités viennent (sacrément) corser le tout : la gestion des cartes et nos deux fabriques.

Parmi les 15 cartes de notre paquet il nous faut en choisir 5, au début de chacune des quatre manches qui constituent une partie. Il y a donc un peu de programmation... Au début de chacun des trois tours qui composent une manche, tous les joueurs posent simultanément devant eux une carte, face cachée. Celle-ci correspond aux deux actions qu'ils souhaitent réaliser... Sauf que, lorsqu'ils la révèlent, si un autre joueur possède la même carte en main, il lui faudra la jouer et les adversaires concernés ne pourront plus faire qu'une seule des deux actions (au choix) de la carte en question. Aïe ! Au cours d'une manche, un joueur chanceux pourra donc réaliser jusqu'à 2x3 actions tout seul + 2 actions bonus grâce aux autres, tandis qu'un poissard devra se contenter de 3 pauvres actions. Il est donc utile d'anticiper le jeu de ses adversaires pour ne pas en faire les frais.

Deux roues, par ailleurs, représentent d'une façon très originale et très bien pensée des fabriques de verre et de briques : la récupération de matières premières engendre automatiquement la création du produit fini (et nécessite une réflexion qui fait parfois frôler la surcharge cognitive). Il n'est pas rare de voir s'effondrer une jolie programmation parce que le bois que l'on vient de récupérer a aussitôt été transformé en verre...

La route du verre chez Jedisjeux
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu chez JedisJeux.

La durée annoncée pour une partie de 20 minutes par joueur est réaliste, et il est même possible de jouer tout seul (comme Uwe Rosenberg se fait un plaisir à le permettre dans la plupart de ses jeux "de société"). Si, par ailleurs, vous ne connaissez pas cet auteur et voulez débuter "en douceur", je vous conseille Le Havre ou Agricola, mais dans leurs versions pour deux joueurs : elles sont moins chères, rapides, et ont des règles plus légères que les (bonnes) grosses boîtes.

samedi 11 janvier 2014

Journal de Bord n°15



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante
du Journal de bord 2013/14 (2,2 Mo).

vendredi 10 janvier 2014

Fiche-mémoire et d'entraînement sur la division d'un nombre à deux chiffres par un nombre à un chiffre


Cliquez sur l'illustration pour accéder au document
(modifiable sur la page des Ceintures).

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 >