Quoi de neuf ?

mardi 31 décembre 2013

La didactique du Scrabble

Après un premier contact lors du Salon du jeu de Cannes, j'ai appris il y a quelques semaines que j'habitais juste à côté du club de Scrabble lyonnais... Belle coïncidence... Me voilà donc à m'initier au Duplicate chaque semaine, cette version qui évacue la chance du tirage (tout le monde joue avec les mêmes lettres) et encourage à progresser (en découvrant à chaque coup ce que l'on aurait pu faire de mieux...) Je mettrai en ligne dans les prochains jours quelques articles sur les belles découvertes que j'ai ainsi pu faire...

À l'école, lors des études de jeux de société, les Scrabble sortent parfois, mais se heurtent aux aléas du tirage et du vocabulaire. C'est donc par curiosité que j'ai commandé l'ouvrage d'Aurélien Delaruelle "Le Scrabble pour les jeunes", en espérant y trouver quelques bons conseils...

Le Scrabble pour les jeunes
Cliquez pour accéder à la page de l'ouvrage sur le site du Scerén.

La surprise a été de taille : l'ouvrage (12 €) n'est pas petit (il tient plutôt du A4) et a demandé un sacré travail de conception. L'approche didactique allie le côté inévitablement très formel du Duplicate à des phases de recherche individuelle et collective variées. Vocabulaire, Orthographe, Grammaire, Conjugaison, Numération, Calcul mental, Géographie... : bon nombre de matières y passent et donnent fortement envie de se lancer dans l'aventure. Les activités, pensées, originales et articulées avec un soin, donnent envie d'être déjà le 6 janvier 2014, c'est dire ! ;o)

Une vidéo en ligne qui date de quelques années permet de voir comment on peu allier Scrabble et leçon sur l'imparfait de l'indicatif...

De nombreux clubs de Scrabble scolaire existent et peuvent, au besoin, prêter du matériel à celles et ceux qui souhaitent démarrer...

Sur ce, à l'année prochaine ! :o)))

lundi 30 décembre 2013

Des points à relier jusqu'à plus soif

Miracle de Noël (enfin, de l'après-Noël), le site qui était inaccessible en écriture fonctionne partiellement de nouveau... L’ingénieur de Free a dû rentrer de son séjour de ski... ;o)

Portraits mystères en point à point

J'en profite donc pour signaler un grand bouquin de 20 pages qui ne peut que faire sourire : Portraits mystères en point à point de Thomas Pavitte.

Portraits mystères en point à point

Vingt portraits de personnages célèbres, en format A3, détachables, et en 1 000 points numérotés à relier chacun ! Gandhi, John Lennon, Nabilla, Bob Marley, Albert Einstein, Shakespeare, Andy Warhol, Mona Lisa, etc. récompenseront de leur sourire les courageux dessinateurs.

Portraits mystères en point à point

Le cadeau "quitte ou double" pour tout enfant souffrant de problèmes en Numération : soit cela lui permettra de surmonter toutes ses difficultés, soit il détestera les Maths à vie... ;o) Sympa, l'auteur a imprimé dans des couleurs différentes les nombres de chaque centaine et, croyez-moi, ce n'est pas du luxe ! Pour un peu plus de 10 euros, livraison comprise, c'est très correct...

lundi 23 décembre 2013

Journal de Bord n°14

Quatorzième opus, maintenant que le serveur de Free fonctionne de nouveau...



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante
du Journal de bord 2013/14 (1,8 Mo).

samedi 21 décembre 2013

Mnémotechnique fail

On connaît les effets Topaze ou Pygmalion... J'ignore s'il existe un nom ou une étude pour les petites choses totalement accessoires induites par l'enseignant et que les élèves retiennent à la place du savoir visé...


En voici un petit exemple, à partir d'une activité se mémorisation de vocabulaire anglais d'un album. Les élèves ont confectionné leurs jeux de cartes individuels, parmi lesquels se trouvaient les mots "duck" (canard) et "upside down" (à l'envers). L'évaluation, plus tard, a consisté à inscrire sous chaque illustration le mot correspondant listé dans la consigne. Lorsque nous avions découvert le terme "duck", j'avais pris l'exemple de "Donald Duck"... Cet élève de CE2 s'en est visiblement souvenu, car il a récupéré le "down" d' "upside down" et a terminé tant bien que mal le mot pour conserver du sens à sa réponse. :o)

jeudi 19 décembre 2013

Un concours de lecture à voix haute

Les inscriptions seront closes mi-janvier, il faut donc se décider rapidement... La plus grande partie des épreuves se déroule localement. J'en profite pour signaler cet article assez énorme (qui ne concerne pas les élèves de Primaire à l'origine, mais peut donner pas mal d'idées, tout comme le fichier de virelangues de ce site...)


Cliquez sur la miniature pour accéder au site de l'organisateur.

mercredi 18 décembre 2013

Publication des Docs de Mon Quotidien n°45 : Les grands personnages de l'Histoire du monde

Le numéro 45 (6,00 €) innove et nous présente 70 fiches biographiques illustrées : Alexandre le grand, Jules César, Mahomet, Charlemagne, Gutenberg, Galilée, Louis XIV, Napoléon Bonaparte, Simon Bolívar, Graham Bell, Gandhi, Einstein, Coco Chanel, Nabila, Adolf Hitler, Agatha Christie, Walt Disney, JFK, le commandant Cousteau, les Beatles, Pelé, etc. Une erreur s'est glissée dans la liste, je vous laisse la trouver. ;o)


Cliquez sur la miniature pour accéder au site de l'éditeur.

mardi 17 décembre 2013

Journal de Bord n°13

Treizième opus...



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante
du Journal de bord 2013/14 (2,3 Mo).

lundi 16 décembre 2013

Fiche de découverte de Timothée de Fombelle

Un auteur de jeunesse que nous aurons le plaisir de recevoir en janvier prochain, dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2014 co-organisées par la Villa Gilet et la ville de Lyon. Nous venons d'achever le premier tome des aventures de Tobie Lolness (compter 8 heures de lecture pour les 300 pages) qui sont un régal...

Biographie de Timothée de Fombelle
Cliquez pour télécharger la fiche.

dimanche 15 décembre 2013

Le jeu de l'ascenseur et Jacques Risso opus 5

Voici un petit jeu auquel je jouais pendant mes années lycée... De quoi faire réaliser un peu de calcul mental et de recherche mathématique aux élèves...

Jeu de l'ascenseur

Le but du jeu, dont j'ai représenté ci-dessus les 9 étapes qui se déroulent en réalité sur la même grille, consiste à tenter d'obtenir le nombre final le plus élevé possible. Pour cela, dans une grille carrée de 3 x 3 cases, on place le nombre 1 quelque part. Ensuite, on choisit une case vide dans laquelle on inscrit la somme des nombres contenus dans toutes les cases adjacentes (y compris en diagonale), puis on répète cette opération jusqu'à la dernière case, qui indique notre score final. Ici, il est de 32. Pour le moment, mon record est de 44... À vos calepins... :o) Et pour aller plus loin... Quel est le score final minimal possible ? :o)

Par ailleurs et plus sérieusement, il semble que le Directeur Académique des Services de l'Éducation Nationale du Vaucluse soit tenu de prendre une décision au sujet de la suspension de Jacques Risso (réintégration ou sanction) à l'issue de la CAPD qui se tiendra le 19 décembre. Qu'écrivait Rousseau dans L'Émile ou de l'éducation, déjà ? Ah oui : « Il faut rougir de faire une faute, et non de la réparer. » Les dernières infos sont sur La bouteille à l'encre.

samedi 14 décembre 2013

Russian Railroads

Du gros jeu qui tache, pas pour les enfants ni les petits joueurs (à partir de 24 pages de règle, je m'autorise à parler de "gros jeu qui tache" ;o) ). En boutique, on pourrait passer à côté de cette boîte au design austère. Un petit tour de smartphone sur Board Game Geek nous apprend que le jeu possède une note supérieure à 8, ce qui en fait aussitôt un objet digne d'intérêt.

Russian railroads
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu sur BGG.

La règle est bien conçue, mais nécessite sans doute une première lecture préalable par un des joueurs, qui sautera ensuite allègrement la plupart des exemples. Après une première partie (3h30 à 4 joueurs, règles incluses, contre 120 min annoncées), le jeu doit pouvoir s’expliquer en une dizaine de minutes. Il s'agit de faire fructifier sa compagnie ferroviaire en répartissant soigneusement à chaque tour ses employés dans différentes actions (construction ou amélioration de lignes ou de machines, embauche de conducteurs, développement industriel). Les employés, plus ou moins nombreux selon l'action souhaitée, sont posés à tour de rôle sur le plateau central (un peu comme dans l'excellent Âge de pierre, mais en plus lourd et sans hasard). Un décompte se produit à l'issue de chaque manche, avant la récupération du personnel.

Russian railroads
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu sur le vénal Trictrac.

De la pose d'ouvriers classique, mais bien maîtrisée : les diverses tactiques employées permettent toutes d’obtenir un score honorable et d'envisager une victoire possible jusqu'à la toute fin de la partie. On regrettera juste le décompte des rails qui s'apparente à ce que serait un Scrabble avec des cases "mot compte sextuple" et "lettre compte quadruple". Mention spéciale à un système tout bête mais bigrement efficace de "détrompeur" qui permet de modifier la fonction de certaines tuiles en obligeant à les placer correctement... Au passage, je signale de Filosofia s'est spécialisé dans la traduction en français de jeux qui ont du succès dans d'autres langues, ce qui en fait un éditeur de bons jeux et réduit (sans toutefois le supprimer ) le risque de tomber sur une daube.

vendredi 13 décembre 2013

Quarriors !

Il est parfois certains types de jeux auxquels nous nous sentons hermétiques (en ce qui me concerne, l'univers Munchkin en est un bon exemple... Je comprends néanmoins tout à fait qu'il y ait des fans...) Là, je me suis laissé tenter par un jeu qui n’appartient pas du tout à mon éventail ludique habituel : Quarriors ! Honte à moi, je dois avouer que ce qui m'a fait m’arrêter et prendre la boîte en main dans le magasin est un argument commercial tout pourri dans un polygone jaune ridicule : "Construction de deck sans mélanger les cartes". Si cela ne vous évoque rien, c'est que vous n'avez pas navigué entre l'excellent Dominion, ses multiples extensions et ses versions en ligne. Ce jeu inépuisable nous amène à construire notre propre paquet de cartes (notre "deck") en cherchant à l'optimiser. Le principal élément rébarbatif de la version "réelle" du jeu consiste à mélanger très fréquemment son deck lorsque l'on doit piocher dedans... Dans la version "virtuelle", les decks se mélangent tout seuls... :o)

Quarriors!
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu sur le site du traducteur.

Bon, là j'ai mis la version originale de la boîte parce que j'ai la flemme de prendre et de retoucher une belle photo de trois-quarts (et puis qu'après tout ce serait le boulot de l'éditeur de mettre ça en ligne, mais vu qu'il s'agit du même que celui du jeu "Boom boom balloon !", il ne faut sans doute pas trop en attendre de sa part au niveau de l'efficacité sur le Web). La règle, assez claire quoique conséquente (10 bonnes pages bien écrites et quasiment sans coquilles) nous permet de bien nous représenter le principe du jeu : chaque joueur possède un sac de toile noir, qu'il va remplir au fur et à mesure de la partie avec quelques uns des 130 dés du jeu, d'autant plus chers qu'ils sont intéressants. À son tour il va en piocher 6, leur ajouter ceux qu'il possède déjà sur son plan de jeu et les lancer. Selon sa face, un dé pourra représenter un vilain monstre une gentille Créature qu'on envoie combattre les méchantes bestioles des autres, un équipement (un "Sort") supplémentaire pour cette chose, ou encore de la monnaie permettant d’acheter d'autres dés. Là où les auteurs (Mike Eliott et Eric Lang) ont été vachement finauds, c'est qu'ils ont combiné ces dés avec des cartes qui changent lors de chaque partie. Une même série de dés pourra donc correspondre à un personnage plus ou moins puissant, aux capacités bien différentes. L'équilibre des pouvoirs est donc remis à plat lors de chaque partie.

Quarriors!
Cliquez pour accéder à la fiche du jeu sur Board game Geek (la "bible" mondiale du jeu de société).

Le jeu est indiqué +14, principalement parce qu'il y a du texte sur les cartes communes. La première partie lors de l'étude "jeux de société" des "Cycle 3" a été un peu hésitante (j'avais pris soin de photocopier et de surligner dans la règle ce qui permet de la résumer en 5 minutes) mais, dès le deuxième tour de table, on a saisi l'essentiel du fonctionnement et chaque série d'actions d'un joueur est rapide :
1. Si l'une de mes Créatures a survécu depuis mon tour précédent je marque des points ;
2. Je pioche 6 dés, les lance puis les envoie bosser ;
3. J’attaque mes adversaires avec mes dés-Créatures ;
4. J'achète éventuellement un dé pour améliorer mon "deck";
5. Je défausse mes dés et les remets dans mon sac quand celui-ci est vide.

Bon, les "cycle 2" rêvent d'une version adaptée à leur âge, parce que tous ces dés colorés ça fait vachement envie, et les joueurs de cycle 3 ont déjà planifié la prochaine partie. En conclusion, si vous avez un ado no-life à la maison qui ne parle que de Warhammers, ça devrait lui plaire (et puis, le jeu ne coûte finalement qu'une patte de Warhammer, n'est-ce pas ;o) ?) Une pléiade d'extensions attestent du succès de la série Outre-Atlantique...

mercredi 11 décembre 2013

Fiche d'entraînement du Blason orange sur les temps déjà vus jusqu'alors

Une petite fiche de rappel et d'entretien...

Les temps vus jusqu'à présent
Cliquez pour télécharger la fiche.

mardi 10 décembre 2013

8 minutes pour un empire

Réussissez à bâtir un empire en huit minutes (alors que cela a tout de même pris trois bonnes années au premier président de la République française pour nous faire un coup d'État et bâtir son empire à la place)... Voici donc la promesse d'un petit jeu qui vient de sortir. C'est le deuxième en l'espace de quelques semaines, après Les Bâtisseurs, qui nous propose du ludique de table rapide, réduit à son essence-même.

Huit minutes pour un empire
Cliquez pour télécharger la règle sur le site de l'éditeur.

Le jeu est une sorte de "Rattus Express" : chacun son tour achète une carte (à un prix d'autant plus élevé qu'elle est arrivée récemment sur le plan de jeu), on réalise l'action qu'elle autorise (en gros : placer, déplacer ou retirer des Armées ou des Villes pour dominer des territoires), puis on la conserve car son symbole rapportera un nombre variable de points en fin de partie.

Huit minutes pour un empire

Pas de fioritures, même si le design est soigné et qu'un plateau recto-verso permet de ne pas toujours jouer sur la même carte. Une règle sur fond blanc imprimée sur du papier pas glacé (oh ben, Iello, alors ? Le maquettiste était en RTT ?) Allons bon, nous disons-nous... D'autant que la lecture de la règle prend huit minutes, justement... Un ou deux points auraient d'ailleurs sans doute gagné à être plus clairement explicités... Comme le fait qu'en cas d'égalité sur l'enchère qui détermine le premier joueur, c'est le plus jeune parmi les joueurs à égalité sur l'enchère la plus haute qui l'emporte. Un joueur vicieux (si, si, ça existe...) pourrait d'ailleurs demander s'il est possible de placer sur le plateau l'Armée d'un concurrent (pour créer une égalité là où il ne peut rivaliser, par exemple), ce qui ne semble pas interdit mais n'a pas vraiment de sens dans la logique du jeu. J'admets que nous sommes là dans des réflexes de "gros joueur", alors que ce n'est visiblement pas ce que vise l'auteur.

Bref, une bonne initiation au jeu de plateau à thème. Si l'on accroche, on pourra ensuite se diriger vers des Rattus ou des Risk plus profonds, mais aussi plus longs. Notre première partie (à 5 il est vrai, et avec des 9-12 ans, pas des "12+" comme l'indique la règle), nous a pris 40 minutes, explication de la règle incluse. Tout le monde a bien apprécié. J'ai juste une grosse critique au sujet du comptage des points, franchement pas pratique si l'on n'a pas de feuille de marque et de crayon. M'en vais encore devoir faire un tour chez Ikéa pour compléter mes boîtes, moi... ;o)

Ci-dessous, mes petites grilles de score à s'imprimer soi-même comme un grand...

Grilles de score Huit minutes pour un empire

8 minutes pour un empire de Ryan Laukat, Iello, 2013, environ 16 euros dans les bonnes boutiques...

lundi 9 décembre 2013

Bracelets élastiques


Une technique bluffante de simplicité pour obtenir de petits bracelets fort sympathiques... Elle fait fureur en récréation (et on nous en commande même depuis d'autres écoles, c'est dire si nous avons bien réussi à lancer localement cette mode ! ;o) ). Des élèves utilisent des élastiques pour cheveux achetés au marché, mais nous avons collectivement investi dans les sachets américains de bonne qualité...



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la fiche.

Rassurez-vous : le tressage se résume en trois photos. J'ai juxtaposé plusieurs fois les étapes (et, accessoirement, choisi des couleurs immondes) pour éviter tout malentendu. De quoi bosser les rythmes : AAABBBAAABBB... ou BABABABAB... ou encore ABCDEFGHIJKABCD... Celui de la fiche est ABCABCABC...

dimanche 8 décembre 2013

Journal de Bord n°12

Douzième opus... Tandis que certains font la SaintéLyon, d'autres font leur Journal de Bord...



Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page correspondante
du Journal de bord 2013/14 (2 Mo).

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 >