Quoi de neuf ?

lundi 5 avril 2021

Questionnaire de 100 fiches sur Le Feuilleton de Thésée

Voilà de quoi s'occuper... Après les questionnaires sur les feuilletons d'Hermès et d'Artémis de Murielle Szac, voici celui de Thésée, complet, avec ses 100 fiches imprimables...


Cliquez sur la miniature pour accéder à la page des questionnaires.

Celui-ci est même accompagné de la version corrigée des 73 grilles de mots croisés qu'il contient.


Le travail quotidien sur le vocabulaire nous a permis de très régulièrement effectuer des liens avec d'autres lectures... Et nombre d'élèves se sont rendu compte qu'ils avaient gagné en aisance de lecture, car ils maîtrisent désormais un corpus bien plus vaste.


samedi 26 décembre 2020

Bilan 2020

Nous verrons partir sans regret l'année 2020... Mais n'a-t-elle pas néanmoins apporté quelques belles choses ? En voici une petite sélection bien subjective, avec une limite (qui fend le cœur) de 3 œuvres par catégorie... Pourquoi pas twitter la vôtre avec le mot-clé #CapsuleTemporelle2020 ?


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la version lisible.

samedi 12 septembre 2020

La Coopération, ça s'apprend de Sylvain Connac

Comme dans chacun de ses ouvrages, Sylvain Connac allie une maîtrise pointue des concepts éducatifs et la proposition d'activités concrètes et novatrices. Il s'agit ici de développer les facultés d'apprentissage des élèves via la coopération, tout en veillant à ne pas formater leurs comportements, ce qui rendrait artificiels leurs échanges.

Dans un premier temps, après avoir défini coopération, collaboration et compétition, il distingue aide, entraide et tutorat. Les modalités d'organisation du travail en équipe et en groupe sont suivies de chapitres traitant de la mise en place de conseils d'élèves, de jeux coopératifs, de marchés de connaissances, de discussions à visées démocratique et philosophique, et de brevets.


Cliquez sur la photo pour accéder au site de l'éditeur
ou ici pour afficher l'image de la chronique.


Chaque thème est accompagné de défis et de liens menant à des documents téléchargeables sur le site de l'éditeur : activités “brise-glace”, expérience XY permettant de réfléchir à l'importance des comportements individuels au sein d'un groupe, jeux de rôles, technique de règlement de conflits non-violente via les messages clairs, etc.

Un vademecum incontournable pour tous les enseignants désireux d'enrichir leurs pratiques... et celles de leurs élèves !

Sylvain CONNAC, La coopération, ça s'apprend, ESF Sciences humaines, 2020, 184 p., 23 €

lundi 7 septembre 2020

Écrire un roman coopératif avec sa classe, d'Yves Baticle et Christophe Pavie

En ces jours où, après parfois six mois d'interruption scolaire, la priorité est à la (re)construction du collectif sur lequel pourront s'appuyer certains apprentissages, le travail d'Yves Baticle et de Christophe Pavie que je viens de recevoir tombe à point nommé.

En introduction, Sylvain Connac situe cet outil dans les cadres pédagogiques dont il relève, distinguant au passage coopération et collaboration. Les auteurs présentent ensuite leur projet, dans cette rédaction que la cohérence veut à plusieurs mains : celui de fournir un outil motivant permettant aux élèves de progresser dans des parcours diversifiés, de l'élémentaire au collège. L'écriture collective est conçue comme un voyage dont chaque action majeure correspond à une étape. Ils veillent à interroger systématiquement et la place de l'élève, et la posture de l'enseignant (en référence aux travaux d'Yves Soulé et de Dominique Bucheton), permettant une mise en pratique rapide tout en partageant des choix pédagogiques affirmés. Les travaux d'Albert Bandura sur la vicariance et le principe d'autoefficacité sont également pris en compte dans les pratiques coopératives suggérées.


Cliquez sur la photo pour accéder au site de l'éditeur.

Les éléments fondamentaux d'un projet d'écriture de roman sont reliés aux apprentissages visés via des réflexions et des choix concernant le narrateur, les personnages, époque, la chronologie, l'espace, les dialogues, la langue, les valeurs, etc. Suit le déroulé détaillé, séance par séance, de ce à quoi peut correspondre un projet d'écriture comparable au théâtre, d'une fable, d'une lettre, de poèmes, de musique ou d'Histoire. Une incitation à la mise en place de marchés de connaissances vient couronner le tout : je suis conquis ! ;o)
Yves BATICLE & Christophe PAVIE, Écrire un roman coopératif avec sa classe, Chronique sociale, collection Pédagogie Formation, 2020, 144 p., 14 €

dimanche 5 juillet 2020

Le Feuilleton d'Artémis du Murielle Szac – Intégrale du fichier d'exploitation

Chose promise, chose due... Voici l'intégrale du fichier d'exploitation des 100 épisodes du Feuilleton d'Artémis de Murielle Szac. Au risque de me répéter (mais, par expérience, je sais que ces mises en garde ne sont pas toujours suivies car elles me valent parfois des retours de personnes étonnées des résultats – pourtant aisément prévisibles – de leurs actions...), la lecture préalable des textes par l'adulte est indispensable. Je mettrai à jour plus tard la page dédiée et, si j'en ai le courage, j'ajouterai un fichier avec les solutions des mots croisés.


Cliquez sur la miniature pour accéder au fichier.

Chaque fiche comporte dans la zone non-imprimable (du moment que vous décochez l'option "ajuster" dans les propriétés de l'imprimante) une indication du début de chaque paragraphe, que vous pouvez délicatement reporter sur le livre (sacrilège...). Les mots croisés reprennent l'essentiel du lexique ardu de chaque texte. Quelques termes manquent, faute de place... D'autres sont volontairement répétés sur plusieurs épisodes, afin d'intégrer le vocabulaire maîtrisé par les élèves. Nous avons accessoirement utilisé l'ouvrage cette année pour étudier l'essentiel des notions grammaticales, en nous inspirant des symboles Montessori et, ma foi, le résultat final est plutôt probant. Ceux qui ont passé trois ans dans la classe ont un bagage grammatical qui leur permet d'en remontrer à des élèves de Troisième. ;o)

Petite anecdote : lors d'une inspection, l'IEN avait écarté d'un revers de main les divers classeurs que j'avais mis à sa disposition, dont celui contenant les fiches d'exploitation du Feuilleton d'Hermès, en l'accompagnant d'un méprisant "Bon, ça c'est repris sur Internet !" qui m'avait séché, sur le coup. Ce n'est que lors de l'inspection suivante que j'ai eu l'occasion de lui dire qu'elle s'était méprise sur l'origine de ces documents.

jeudi 4 juin 2020

Sarah et Nicolas Zannettacci – Une rentrée sereine en élémentaire, ça se prépare

C'est aujourd'hui que sort un ouvrage de grande qualité de deux enseignants avec lesquels j'ai fréquenté bon nombre de stages et congrès de l'ICEM 34 et de PIDAPI : Une rentrée en élémentaire, ça se prépare. Ils étrennent une nouvelle collection chez ESF visant à fournir un "sac de billes" massif aux jeunes enseignant·e·s : témoignages, idées, fiches pratiques, références officielles et questionnaires qui permettront à chacun·e de se projeter dans une rentrée qui s'annonce ô combien particulière.


Cliquez pour accéder à la présentation et à un extrait de l'ouvrage sur le site de l'éditeur.

Organiser l'espace de la classe, le matériel, les documents administratifs, programmer et articuler les enseignements, construire un emploi du temps, poser les bases et le cadre lors de la rentrée, s'interroger sur les devoirs, les relations avec les parents, gérer la construction d'une séquence, rencontrer des dizaines d'idées d'activités et de salutaires rappels théoriques... Reste une question : les deux mois d'été vont-ils suffire à explorer toutes les possibilités offertes ? ;o)

ZANNETTACCI Sarah et Nicolas, Une rentrée en élémentaire, ça se prépare, ESF Sciences Humaines, collection Je me lance en classe, 280 p., 4 juin 2020, 23,00 €

Chez votre libraire ou Decitre ou Amazon ou La Fnac ou encore Cultura...

mardi 3 mars 2020

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

Un style flamboyant qui, peu à peu, devient ampoulé... Et un récit dont l'intérêt se réduit progressivement. Dommage...


Cliquez sur la miniature pour l'agrandir.

vendredi 15 novembre 2019

Le Feuilleton d'Artémis de Muriel Szac - 033 Où Artémis gagne sa place parmi les Olympiens

Artémis a montré qu'elle sait aussi bien conduire un char que son frère Apollon ; elle devient amie avec Hermès et Athéna.


Cliquez sur la miniature pour accéder à la fiche.

dimanche 14 juillet 2019

Le Feuilleton d'Artémis de Muriel Szac - 004 Dans lequel Zeus rencontre les jumeaux

Quatrième fiche. Pour faciliter la résolution des mots croisés, je suggère de conseiller aux élèves de surligner ou noter les mots difficiles qu'ils rencontrent lors de leur lecture...


Cliquez sur la miniature pour accéder à la fiche.

jeudi 11 juillet 2019

Le Feuilleton d'Artémis de Muriel Szac - 003 Où Léto et ses enfants ne sont pas les bienvenus

Et voilà la troisième fiche. On y aborde les noms propres (dans la classe, je n'utilise pas ces couleurs pour les symboles Montessori... Les noms communs sont bleu clair et les noms propres bleu foncé... Ces derniers correspondent à une pâte Fimo à paillettes dans les formes à manipuler réalisées par les élèves... "Parce qu'avoir un nom à soi, ça en jette !")


Cliquez sur la miniature pour accéder à la fiche.

mardi 9 juillet 2019

Le Feuilleton d'Artémis de Muriel Szac - 002 Où Artémis aide à mettre au monde son frère

Et voilà la deuxième fiche. Nous introduisons en douceur et très progressivement les activités de catégorisation des mots selon leur nature, en utilisant les symboles Montessori. Nous l'avons fait quotidiennement en 2018/19 et les résultats ont été stupéfiants. Moult CE2 se promènent sans problème parmi les prépositions, les pronoms, les adverbes, etc.


Cliquez sur la miniature pour accéder à la fiche.

lundi 26 mars 2018

Deuxième escape : "La Caravelle"


Testée et approuvée dans deux classes, pour l'instant, voici la deuxième escape, réalisée par ma collègue Emanuelle et toujours illustrée par Kris.


Cliquez sur la miniature pour accéder au document imprimable.

Notre machine à voyager dans le temps déréglée, loin de nous ramener à notre époque, nous a envoyés en Espagne, début aout 1492... Un certain Cristoforo Colombo alias Cristóbal Colón alias Christopher Columbus ou encore Christophe Colomb s'apprête à devenir, en quelque sorte, le dernier à découvrir l'Amérique...

mercredi 15 novembre 2017

Le Monde : "Et si on arrêtait la compétition ?"

Dans Le Monde daté de ce jeudi 16 novembre, on trouvera un supplément à l'occasion du sommet mondial pour l'innovation dans l'éducation...


Cliquez sur la miniature pour lire l'article d'Isabelle Maradan .

lundi 24 octobre 2016

''Renommer'' de Sophie Chérer

Il y a deux ans, nous avons eu la joie d'accueillir Sophie Chérer à l'école, dans le cadre des AIR (qui se sont désormais détournés du primaire pour s'orienter vers le collège... Sniff...) Un des intérêts d'une classe de cycle, enfin... de CE2-CM1-CM2 est l'inscription dans le temps, si bien qu'une partie des élèves toujours présents ont vécu cet événement, ceux venus l'année suivante se sont réjouis de découvrir le nouveau roman "Mathilde fait un tabac", et ceux arrivés cette année bénéficient des souvenirs mêlés de ces deux expériences (sans compter les ouvrages de Sophie Chérer, toujours disponibles dans la classe).

Voici que sort, ces jours-ci, un essai de l'auteure, illustré (excusez du peu) par Philippe Dumas. J'ai eu le plaisir d'en recevoir un exemplaire dédicacé. :o)


Cliquez pour retrouver l'ouvrage sur Decitre.fr

- De quoi s'agit-il ?
- Des mots.
- Des mots ?
- Oui, des mots.
- Mais, 276 pages sur les mots, n'est-ce pas un peu beaucoup (Jean-Paul Sartre lui-même n'a tiré que 210 pages sur le sujet, et encore, en parlant de son enfance au milieu) ?
- Certainement pas. Tout d'abord il y a les illustrations de Philippe Dumas, qui donnent de belles couleurs aux-dits mots, et puis, des mots, il y en a beaucoup.
- Sont-ce des mots compliqués ?
- Il y a bien "épitrochasme" ou "homéotéleute" (p.186), mais la quasi-totalité des mots évoqués font partie de notre vocabulaire courant.
- Si ce sont des mots de tous les jours, nous les connaissons déjà. Alors à quoi bon lire un livre dessus ?
- Eh bien, justement, parce que ces mots ont une histoire, et que celle-ci les dote d'un sens et d'une valeur que nous méconnaissons bien souvent. Nous prenons pour synonymes des termes qui n'en sont pas.
- Auriez-vous des exemples en tête ?
- De nombreux... J'imagine que, pour vous, une condamnation "symbolique" n'a que peu de poids...
- Effectivement...
- Qu'avoir un emploi ou un métier, c'est peu ou prou la même chose.
- Ce n'est pas faux...
- Qu'un supérieur hiérarchique a finalement le droit de vous pourrir la vie...
- Malheureusement, n'est-ce pas quelque part sa fonction ?
- Je ne saurais vous conseiller qu'une chose : précipitez-vous sur "Renommer", délectez-vous des sept grands thèmes qui le composent (nature, noms propres, sentiments, économie, société...), prenez le temps de le lire comme on a pris du temps pour l'écrire : lentement. Amoureusement. Énergiquement. Vous en éprouverez le besoin de reprendre en main votre vocabulaire. Vous ne verrez plus la langue de bois des politiques du même œil. Vous adorerez les citations qui introduisent chaque chapitre. Vous vous passionnerez pour l'étymologie. Et, surtout... surtout...
- Surtout quoi ?
- Vous parviendrez peut-être à échapper à la mellonalgie.
- La quoi ?
- La mellonalgie.
- Qu'est-ce donc que cela ?
- Lisez l'ouvrage, vous dis-je.
- Je m'en fous, j'ai mon smartphone et "GIYF"... Ah ben non... Je ne trouve rien. Je peux commander l'ouvrage sur Amazon ?
- Si vous voulez vraiment faire plaisir à l'auteure, passez plutôt un coup de fil au libraire de votre quartier. Ces mots-là, ils faut les choyer, pas les faire naviguer entre deux prospectus...

Quelques morceaux choisis :

"Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde (Albert Camus)" (p.22)

"À la Renaissance, du XIVe au XVIIe siècle, croître et végéter signifiaient à peu près la même chose." (p.45)

"Si l'on en croit l’étymologie, il est difficile d'être content tout seul. [...] Et il est plus impossible encore de rester désolés à plusieurs." (p.96-97)

"Dans le temps, même le futur était mieux. (Karl Valentin)" (p.104 sur la mellonalgie)

"Si vous voulez accomplir un geste symbolique, ne brûlez pas le drapeau, lavez-le. (Norman Thomas)" (p.113)

"Dans l'Antiquité, le symbole désignait quelque chose de très concret, un objet coupé en deux, un jour, par deux amis, pour être partagé. Un morceau de bois dont les descendants respectifs et successifs des deux familles se transmettaient chaque moitié, pour marquer leur alliance ancestrale. Quand deux de leurs membres se retrouvaient au même endroit, au même moment, ils joignaient les deux bouts et le symbole pouvait reprendre sa forme initiale, son intégrité, sa force. [...] Les gestes et les actions authentiquement symboliques ne divisent pas, ils unissent. Ils ne séparent pas, ils réconcilient. Ils n'accumulent pas de barrières ni de murs, ni de barbelés, ils trouvent un terrain d'entente. Ils frappent les esprits, jamais les corps. Si la somme d'argent infligée à titre de peine par le tribunal est dite "symbolique", ce n'est pas en raison de sa modicité, c'est parce que les juges considèrent qu'elle va suffire à faire renouer le coupable avec sa victime, ou, encore mieux, avec la société tout entière." (p.113-117)

"Un sacrifice digne de ce nom engage l'être entier, corps et âme, corps et biens. Il ne saurait être imposé de l'extérieur. Sa décision est une adhésion, un élan qui ne peut surgir que du fond de la conscience." (p.151)

"Il vit une bête munie de tentacules cracher de l'encre, ce qui lui fit penser à son écritoire, en latin le
calamarius, et à ses calames, les roseaux à écrire qui crachotaient parfois de l'encre et faisaient des taches partout, aussi appela-t-il l'animal calamar." (p.157)

"École : du grec
skhole, arrêt, relâche, trêve, repos, loisir, temps libre. [...] Vous pensiez que l'école des loisirs, le nom de l'éditeur de ce livre, était un oxymore ? Eh bien non, c'est un pléonasme. Et c'est l'expression "école de commerce" qui constitue un parfait oxymore." (p. 195-196 negotium : non-loisir, négation du temps libre, donc occupation, affaire)

"Frappes chirurgicales : celle-là est particulièrement odieuse. Inventée par l'armée américaine dans le but de nous faire croire que les bombardements de civils peuvent être propres, précis, silencieux et sans douleur, comme sous anesthésie. Sans une goutte de sang qui coule, peut-être aussi, tant qu'on y est ? Et puis, soyons fous, elles iraient jusqu'à guérir, ces attaques. Voilà un abus de langage qui mérite une bonne frappe chirurgicale (du grec
cheiros, la main), la seule qui vaille : une paire de claques." (p.228)

"A.V.I.O.N. : Appareil Volant Imitant l'Oiseau Naturel" (p.241 véritable acronyme inventé par Clément Ader)

"Les ordinateurs sont inutiles : ils ne donnent que les réponses (Pablo Picasso)" (p.244)

mardi 27 septembre 2016

Le tétra'aide dans La Classe

Dans le numéro d'octobre 2016 du mensuel La Classe, trois pages sont consacrées à l'utilisation du tétra'aide par Sandrine Dubois dans différents Instituts Médico-Éducatifs (IME) et aux changements qu'elle a pu observer dans ses classes après l'introduction de cet outil...




Le tétra'aide est téléchargeable et imprimable à partir de ce lien. :o)

1 2 3 4 >