Quoi de neuf ?

mercredi 20 avril 2011

Microsoft Office pour 8 euros !

Dans le monde informatique, il y a les pro et les anti-Microsoft. Et puis ceux qui s'en fichent un peu et préfèrent avoir de bons produits qui fonctionnent. Pour ma part, j'apprécie grandement Firefox et Thunderbird (logiciels libres et gratuits), mais j'ai développé une quasi allergie à Open Office pour tout un tas de raisons qu'il serait inutile de développer ici (citons juste le fait que cette suite logicielle ne permet pas de lier en wysiwyg du texte dans des cadres orientés différemment, ce qui est une nécessité pour produire les petits livres que nous éditons à l'école).

Je réalise la plupart des documents de ce site sous Publisher, un logiciel de PAO grand public particulièrement intuitif, et beaucoup plus puissant, lorsqu'il s'agit d'obtenir une mise en page rapide et complexe, que Word. Si vous réalisez vos documents de classe sous Word, il y a de fortes chances qu'après une heure de travail sous Publisher vous changiez définitivement de logiciel de prédilection...

L'Office, en version Professionnelle (comprenant Publisher) se vend plus de 400 euros en magasin. Il fut un temps gratuit pour les enseignants (prescripteurs d'achats malgré eux auprès des élèves), avant de passer à 69 euros... Microsoft permet désormais de le télécharger pour 8 euros. Je pense utile de diffuser l'info. Et libre à chacun de préférer éventuellement son logiciel libre. :o)


Cliquez sur l'illustration pour accéder au site de l'offre.

mardi 19 avril 2011

064 Où Hermès croise Persée

Nous faisons connaissance avec un personnage qui va nous accompagner quelques temps : Persée.


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°64 (modifiable ici).

lundi 18 avril 2011

Journal de Bord n°27

Le 27e épisode de la saison... ;o)


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°27 du Journal de bord 2010/11.
Attention : le document "pèse" 2 Mo...

dimanche 17 avril 2011

La paille dans l'oeil du voisin...

Une petite école, dans un petit village de campagne. L'instit, féru d'informatique, développe avec passion sur son temps libre des logiciels d'aide à l'apprentissage pour ses élèves depuis plus de dix ans. Les enfants utilisent quotidiennement les ordinateurs pour produire des textes, effectuer des recherches sur le Web, apprendre à utiliser une boîte e-mail (il s'agit de compétences citées dans les programmes officiels, comme "envoyer et recevoir un message, un commentaire ; découvrir différentes situations de communication en mode direct ou différé"). C'est ainsi qu'après accord écrit des parents, les élèves sont autorisés à utiliser leur adresse e-mail personnelle dans le cadre scolaire. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes s'il n'existait le spam, ces messages qui pourrissent les boîtes aux lettres électroniques et que les robots des hébergeurs ne parviennent pas toujours à contrer.

À la fin du mois de mars, voici que deux élèves reçoivent et ouvrent un message qui les entraîne, d'un clic, sur un site pornographique. Ni le domicile familial, ni l'établissement (malgré les demandes faites à la mairie en conseil d'école) n'étaient équipées de logiciel de contrôle parental. Le site s'affiche. Une situation bien regrettable qui n'aurait guère dû connaître d'épilogue si ce n'est la mise en place rapide du filtre adéquat et une nouvelle mise en garde des élèves vis-à-vis des risques liés à Internet. Une réunion d'information des parents est organisée. Tout aurait pu, dû, s'arrêter là.

Malheureusement, Le Progrès, distribué dans une bonne partie du département, en a décidé autrement. Exit les problèmes libyens qui ne méritent guère que quelques centimètres carrés : la Une est consacrée au terrible événement. Scandale, honte ! Quelques courageux parents osent parler au brave journaliste et dénoncer ce terrible drame ; ils en profitent au passage pour émettre des doutes sur le travail de l'enseignant (bien qu'ils n'aient pour la plupart pas d'enfant scolarisé dans sa classe) que le quotidien s'empresse d'imprimer, tenant-là un sujet qu'il pourra sans doute faire durer quelques numéros... Il paraîtrait même que les élèves aient été filmés à l'école sans autorisation !


En gardien autoproclamé des bonnes mœurs, le quotidien (suivi par quelques joyeux confrères nécrophages) consacre la place nécessaire à l'information. Il se doit d"informer son public. Espérons juste qu'il pensera également à mettre à l'abri les mineurs qui tomberaient sur ses propres pages... Des mineurs (dont un, affiché en Une, est photographié alors qu'il a encore un pied dans ladite école) au visage non flouté... qui pourraient être attirés par la publicité footballistique présente en couverture et avoir la mauvaise idée d'aller chercher des infos dans les pages sportives...


... Ils tomberaient alors sur quelques publicités illustrées pornographiques érotiques (sic) de bon goût, délicatement placées au milieu des petites annonces.


Mais bon... Les confessions chaudes surtaxées sans tabou avec 10 hôtesses coquines ne sont donc visiblement pas à même de corrompre la jeunesse, du moment que le vertueux journal a reçu les chèques les justifiant. Autre possibilité : le comité de rédaction a connaissance du fait qu'en 2005, 75 % des garçons avaient vu un film porno à 9 ans et 10 mois et 17,5 % des filles à 11 ans et 3 mois (Denise Stagnara, citée par L’Express du 13/04/2006) (source : Assemblée nationale, 20 février 2009) et s'adapte au public d'aujourd'hui, tout en veillant à bien pointer du doigt ce qu'il considère comme une dérive. Chez les autres.

vendredi 15 avril 2011

Questionnaire sur "Aggie change de vie" de Malika Ferdjoukh

L'ouvrage d'avril de notre abonnement Maximax, au vocabulaire quelque peu ardu, relate les aventures d'une gamine des rues, pickpocket à ses heures, qui se voit contrainte d'endosser une fausse identité... et risque fort d'en voir sa vie bouleversée...


Cliquez sur la couverture pour accéder
aux documents d'exploitation de l'éditeur.


Cliquez sur l'illustration pour accéder
à la fiche (modifiable ici).

jeudi 14 avril 2011

PANSER l'école ou la REPENSER ?

Ce week-end, le Groupe de l'École Moderne de l'Ain organisera une grande rencontre entre enseignants, parents, enfants, jeunes, élus, citoyens... à Hauteville-Lompnes. L'événement débutera le soir du vendredi 15 avril par une conférence de Pierre Frackowiak et se poursuivra toute la journée du samedi avec de nombreuses activités, animations, projections, rencontres, marché de connaissances, tables rondes qui permettront d'échanger, entre autres, avec Christian Rousseau, Sylvain Connac, Laurent Ott, Bernard Collot... Si les questions d'éducation vous passionnent, vous êtes les bienvenus : l'entrée sera gratuite et accueillante !


Cliquez pour accéder au site et au programme détaillé...

mercredi 13 avril 2011

Championnat lyonnais de Rubik's cube (suite)

La presse de mardi matin s'est faite écho de la rencontre, dont les scores seront publiés progressivement sur cette page ou bien, de façon officieuse, ici.


Nos élèves, labellisés "ados" par la presse, sont ravis !
L'article est temporairement visible sur le site du journal, à cette adresse.




Cliquez sur les illustrations pour accéder aux articles dans un format plus lisible...

mardi 12 avril 2011

Championnat lyonnais de Rubik's cube

Ce lundi fut le grand jour... 67 élèves surmotivés, accueillis par le collège/lycée Saint-Exupéry, se sont confrontés à des collégiens et lycéens très doués... Les temps honorables de 8 minutes 32 secondes (groupe de 19) et 8 minutes 41 secondes (groupe de 50) nous ont suffi pour résoudre les 50 cubes proposés... Nous sommes loin des temps des vainqueurs (environ 4 minutes 30, si je ne m'abuse), mais nous sommes néanmoins bien contents de nous ! :o) Pour expliquer cette faible différence de temps malgré l'écart d’effectif important entre les groupes, je précise que le règlement autorise à concourir les élèves ne sachant pas (encore) terminer un Rubik's cube : ils réalisent les étapes dont ils sont capables, puis remettent le cube à un camarade plus avancé dans les techniques. Entraide et coopération, en compétition...







lundi 11 avril 2011

Minitests sur le corps humain, la santé et la nutrition

Toujours basés sur les illustrations des éditions PlayBac (ici, il s'agit du Hors Série n°17), voici 26 petits questionnaires, correspondant chacun à une planche.


Cliquez sur l'illustration pour accéder au questionnaire
(modifiable sur la page dédiée).

dimanche 10 avril 2011

Journal de Bord n°26

Le 26e épisode de la saison... ;o)


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°26 du Journal de bord 2010/11.
Attention : le document "pèse" 2 Mo...

jeudi 7 avril 2011

Questionnaire sur "Vérité, vérité chérie" de Valérie Zenatti

L'ouvrage d'avril de notre abonnement Animax revisite les conséquences sociales et familiales de l'histoire du petit chaperon rouge. Il s'agit de :


Cliquez sur la couverture pour accéder
aux documents d'exploitation de l'éditeur.


Cliquez sur l'illustration pour accéder
à la fiche (modifiable ici).

mercredi 6 avril 2011

Questionnaire sur "Pétronille et ses 120 petits" de Claude Ponti

L'ouvrage d'avril de notre abonnement Kilimax, qui nous emmène dans un monde légèrement surréaliste où les madeleines pleurent pour de vrai, est :


Cliquez sur la couverture pour accéder
aux documents d'exploitation de l'éditeur.


Cliquez sur l'illustration pour accéder
à la fiche (modifiable ici).

mardi 5 avril 2011

Évaluations du Plan de Travail H (avril 2011)

Les huitièmes évaluations, reprenant les compétences du PdTH. Elles sont modifiables à partir de la page “Évaluations” de la liste de gauche.


Cliquez sur l'image pour accéder à l'article et au document.


Elles nécessitent de récupérer trois textes dans la section "Littérature" du site : un de Mérimée, un de Grimm et un de Zola.

lundi 4 avril 2011

Plan de Travail I (avril 2011)

Le neuvième opus ; lui aussi modifiable dans la version Publisher de la page dédiée.


Cliquez sur l'illustration pour accéder aux trois pages du PdTI.

dimanche 3 avril 2011

Witty Chronos, un jeu de société sur le thème de la Grèce Antique

J'ai pu tester le prototype d'un jeu sympa et original, qui a pour intérêt supplémentaire à mes yeux d'avoir pour thème la Grèce Antique (et Hermès est même dedans... :o) ). Le but est d'être le premier à remporter deux manches. On remporte une manche quand on est le premier à atteindre ou dépasser 100 points. Les points s'obtiennent en récupérant des cartes. Jusque là tout va bien : on est en territoire connu. Le seul hic est que, pour récupérer une carte, il faut poser un de ses deux sabliers dessus... Et qu'il faut être le seul présent sur la carte au moment où son sablier prend fin (ou se trouve vide). Dans le cas contraire (si un adversaire vise la même carte que nous), il faudra attendre qu'il s'en aille, tenter de le bluffer ou aller voir piteusement ailleurs...


Le monde du jeu de société est très particulier : la plupart des productions restent quasi-inconnues et ne se trouvent qu'en boutiques spécialisées. Le Grand Public n'a accès qu'aux grosses productions, présentes en supermarché, dont il pense (parfois à tort : combien croient qu'il faut doubler leur revenu lorsqu'ils s'arrêtent pile sur la case "Départ" du Monopoly ?) connaître déjà les règles. La grande distribution se concentre sur ce qui se vend "tout seul" et laisse aux petites boutiques et aux sites Web le soin d'expliquer et de vendre les jeux plus complexes qui ne passent pas à la télé... Quelques "coups d'édition" parviennent à se frayer un chemin au delà des boutiques, mais c'est rare (Les loups-garous de Thiercelieux, Time's Up ou Jungle Speed... sont des exceptions).


La carte d'Hermès...

Witty Chronos n'existe pas encore, mais est proposé à l'édition participative, sous la forme de crowdsourcing ("expertise et production de contenu par la foule") et du crowdfunding ("financement par la foule"), un peu comme My major company pour la production de chanteurs (Grégoire, Joyce Jonathan...). Attention toutefois : il ne faut pas s'attendre à toucher d'énormes royalties (si le jeu dépasse 5000 exemplaires ce sera bien ; s'il atteint 10 000 exemplaires, les acheteurs d'une part, qui reçoivent "gratuitement" le jeu à sa sortie, seront remboursés de leur contribution). Prendre une part revient donc finalement à précommander le jeu, et éventuellement à en être remboursé, totalement ou partiellement. Si l'édition ne se fait pas, la part sera remboursée (déduction faite des frais de virement, a priori)...


La carte de Chronos, dieu du temps,
confondu au fil des siècles avec le Titan Cronos, père de Zeus...

Si l'idée vous intéresse, je vous suggère d'aller faire un tour sur le site de Witty games, éditeur communautaire (qui a plusieurs jeux en cours d'édition ou de recherche de fonds). Il est possible de jouer en ligne à une version logicielle de Witty Chronos, mais elle vise plus à comprendre le fonctionnement du jeu qu'à réellement s'amuser (les interactions et éclats de rire lors d'une vraie partie font beaucoup pour l'intérêt du jeu). L'inscription sur le site n'engage à rien, mais permet d'accéder au jeu en ligne et d’être informé, si on le souhaite, de l'évolution des projets.


J'ai un petit faible pour le dessin de Cerbère...

Parmi les jeux en cours de recherche de fonds, Witty Chronos et Witty Totems me paraissent particulièrement intéressants...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 >