Quoi de neuf ?

mercredi 12 octobre 2011

Fabriquer son propre Airzooka

Qu'est-ce qu'un Airzooka ? Et bien disons que tout est dans le nom : un bazooka qui envoie de l'air. A priori, il n'existe pas de vidéo de la chose vraiment bonne, alors en voici une qui permet néanmoins de se faire une idée du fonctionnement de l'objet :


La fabrication-maison de l'objet ne nécessite pas de matériel vraiment spécifique, si ce n'est une boîte de lait en poudre pour bébé (fort utile du fait de son rebord interne métallique).


Pour le reste, quelques élastiques larges, du fil solide, deux gros boutons, du ruban adhésif large et un sac en plastique très fin (important), du genre de ceux que l'on trouve aux rayon fruits et légumes d'un supermarché.


Découper le fond de la boîte.


Percer deux trous diamétralement opposés sur le rebord avant.


Coudre les boutons en emprisonnant au milieu les élastiques coupés et noués ensemble. C'est la manœuvre la plus délicate... Pour ma part, j'ajoute un point de colle chaude au pistolet.


Fixer les extrémités de l'élastique-maison aux deux trous.


Scotcher le sac préalablement découpé aux rebords du fond de la boîte, de façon étanche.


Ne pas oublier de remettre le couvercle, découpé en son centre.


Viser votre voisin et lui envoyer un anneau d'air dans la figure.

Et quelle est la fonction de cet objet technique, me direz-vous ? À part décoiffer le voisin en question, faire tomber des piles de gobelets en plastique et éteindre une bougie à quelques mètres de distance, je ne sais pas, à vrai dire... Néanmoins, en changeant d'échelle, on peut faire des choses aussi surprenantes qu'inutiles avec... Voyez un peu : http://candlecannon.com

mardi 11 octobre 2011

Fiche-mémoire et entraînement sur la cartographie

La seconde page est destinée à un travail préalable de dessin “de mémoire” d'une carte de la Terre (en veillant à masquer préalablement les cartes présentes dans la classe), à coller ensuite sur la fiche principale.


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la fiche
(modifiable depuis la page des ceintures).

lundi 10 octobre 2011

Journal de Bord n°6 et site de classe


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°6 du Journal de bord 2011/12.
Attention : le document "pèse" 1,8 Mo...

Je vous invite également à rendre visite au site de la classe de l'ULIS (Unité Localisée d'Inclusion Scolaire) de Laetitia, au Collège Val d'Oudon : Les cahiers de l'ULIS !

samedi 8 octobre 2011

Fiche-mémoire et entraînement sur les temps modernes

Où il apparaît que la pomme de terre est arrivée en Europe bien avant Antoine Parmentier... La fiche sera complétée d'autres documents relatifs à l'esclavage, à la Renaissance, à la Réforme et au siècle des Lumières.


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la fiche.

vendredi 7 octobre 2011

Fiche-mémoire et entraînement sur la naissance du royaume franc

Question d'un élève (qui a heureusement créé un peu de stupeur autour de lui) : "Et toi, maître, tu l'as connu, Clovis ?" Heureusement, la frise est là pour prouver que je l'ai manqué de peu, Clovis... ;o)


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la fiche.

jeudi 6 octobre 2011

Fiche-mémoire et entraînement sur le temps et les calendriers

Un de "mes" CE2 a passé les deux premières semaines de septembre à me demander chaque matin si on était vendredi. Le vendredi, il y a piscine. Il a donc été déçu 75% du temps. Et je crains que la fiche qui suit soit un chouïa hors de sa zone proximale de développement... On partira sur des choses plus simples...


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la fiche.

mardi 4 octobre 2011

Journal de Bord n°5 et site de classe


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°5 du Journal de bord 2011/12.
Attention : le document "pèse" 1,8 Mo...

Je vous invite également à rendre visite au site de la classe de CM1-CM2 d'Aurore : L'univers de ma classe !

lundi 3 octobre 2011

Plan de travail B

Le deuxième Plan de Travail de l'année, qui va correspondre au mois d'octobre, est en ligne...


Cliquez sur l'illustration pour accéder au Plan de Travail B 2011/12,
modifiable sur cette page.

samedi 1 octobre 2011

Évaluations du Plan de Travail A (septembre 2011)

Comme annoncé en début d'année scolaire, voici les premières "vraies" évaluations de l'année (en dehors du test de rentrée). Ceux qui possèdent déjà le Blason correspondant à un exercice ne sont pas tenus de le faire.


Cliquez sur l'image pour accéder à l'article et au document (modifiable sur la page des évaluations).

mercredi 28 septembre 2011

Mises à jour

Quelques petites mises à jour, ce mercredi, dans la page sur Jean-Claude Mourlevat, dont nous avons entamé la lecture hier du quatrième ouvrage...

mardi 27 septembre 2011

Journal de Bord n°4


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°4 du Journal de bord 2011/12.
Attention : le document "pèse" 1,8 Mo...

lundi 26 septembre 2011

Fiche-mémoire et entraînement sur le repérage sur quadrillage

Un petit entraînement (que l'on peut remplacer par une partie de bataille navale, en fait...)


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la fiche.

vendredi 23 septembre 2011

Mini-tests sur les Temps Géologiques

Curieusement absents des programmes de l'Éducation nationale, les dinosaures n'en passionnent pas moins les enfants... Avant d'entamer nos travaux sur la Préhistoire, nous avons donc tenté un détour préalable par les Temps géologiques, moyen supplémentaire d'aborder les techniques d'archéologie (car, après tout, "l'école ne s’interdit l'étude d'aucun champ du savoir", disent les textes officiels). Nous lisons collectivement chaque jour une planche de Mon Quotidien extraite du Hors-Série n°16 sur les dinosaures et la Préhistoire.


Cliquez sur l'illustration pour accéder au livret des 22 mini-tests au format A6.

Non, les Hommes n'ont jamais chassé de dinosaure. Non, les dinosaures ne volaient pas (les ptérodactyles n'en sont donc pas). Non, le dimétrodon n'était pas non plus un dinosaure (mais, malgré sa sale tête, il fait sans doute partie de notre arbre généalogique).

jeudi 22 septembre 2011

La guerre (qui file) des boutons [SPOILER : cet article révèle des éléments-clé de l'intrigue]

Une cinquantaine d'années après le film d'Yves Robert qui a si bien marqué les esprits que tout le monde peut en citer la remarque-culte, les vautours du cinéma se sont précipités sur l'histoire pour laquelle ils n'auront plus à verser de droits d'auteur. Parmi les huit long-métrages lancés, deux ont été finalisés et sont sortis sur les écrans blancs à une semaine d’intervalle. Histoire d'estimer s'il y avait lieu d'amener les élèves en voir un, je suis allé visionner les deux (un peu à reculons, disons-le). Résumé hyper-rapide, étant donné que la presse a réalisé de beaux comparatifs...


Le film de Yann Samuel, tout d'abord, qui privilégie les enfants de la fin des années 50. Pas de gros moyens, un côté un peu brouillon parfois, avec quelques blagues éculées ("À trois on y va ! – Mais on n'est que deux !"). Un peu de musique, sans plus et des adultes relativement discrets. L'opposition filles/garçons est assez marquée et constitue un enjeu dans l'élaboration de la bande. Les deux écoles, le curé, une scène amusante mais surjouée entre les deux instits joués par Eric Elmosnino et Alain Chabat... Les élèves gagneront à avoir été familiarisés, quelques jours avant le visionnage, avec la Complainte de Mandrin.


Christophe Barratier ensuite, l'auteur du sympathique remake de "La cage aux rossignols" : "Les choristes". Le début du film fait un peu peur. On a tout d'abord droit à une musique grandiloquente et trop présente (qui hésite sans vraiment choisir entre Jurassic park et Out of Africa) ; l’overdose de violons est atteinte en quelques minutes. L'image est soignée et l'on sent que le réalisateur maîtrise son cadrage. Les deux premières phrases de "Maréchal, nous voilà" font écho au recrutement des "Choristes" par Gérard Jugnot (oui, l'histoire de Louis Pergaud a été transposée en 1944). En réponse à une demande d'un fils de collabo qui voudrait la chanter plus souvent, l'instit (Guillaume Canet) répond un amusant : "Seulement le lundi car il ne faut pas abuser des bonnes choses." Vient ensuite la voix suraigüe de "Petit Gibus", dont on n'attend qu'une chose : qu'il mue vite ou la ferme. On notera un effet d'optique bizarre (j'ignorais qu'en regardant dans des jumelles par le grand bout de la lorgnette on voyait les gens à l'envers...) et un appesantissement désagréable voire malsain sur tout ce qui peut ressembler à de la torture. Heureusement, ces scènes sont contrebalancées par une réflexion plus poussée (quoique rapide) sur la traîtrise et la justice. Les adultes sont un peu plus présents et Gérard Jugnot a droit à un rôle cousu de fil blanc. La fin se débarrasse sans la traiter d'une situation bien problématique pour nombre de protagonistes. Expliquer qui était Pythagore et présenter rapidement la place de son théorème dans l'enseignement secondaire pourra être utile à vos élèves avant visionnage.


Bref, entre les deux, c'est le film de Yann Samuell qui m'a le plus plu. Pas que l'autre soit mauvais, mais je l'ai trouvé moins riche avec l'insertion du thème bâclé de "l'enfant-juive-cachée" qui tient plus de l'exercice de style visant à justifier ce doublon cinématographique que d'un atout pour l'histoire. La "nouvelle guerre..." sera, à la limite, intéressante pour les classes qui travailleraient sur la Seconde Guerre Mondiale cette année (mais, de ce point de vue, "Monsieur Batignole" est indiscutablement meilleur). Dans les deux productions on notera des répliques plaquées, téléguidées, et pas toujours bien jouées (tant par les enfants que par les adultes...) À leur décharge, les répliques en question sont injouables. Dans la société actuelle, bien différente de celle de 1962, il n'est bien entendu plus question de montrer des enfants nus. Yann Samuell a cependant trouvé une parade plus fine que Christophe Barratier et parvient à moins s'écarter de l'esprit de Louis Pergaud. Ses acteurs sont plus touchants et plus crédibles, m'a-t-il semblé... Jusque dans la belle variété d'injures que découvriront les spectateurs de Y. Samuell ;o) . Les vacheries sorties par le producteur de "La nouvelle guerre..." à l'encontre de Yann Samuell ont achevé de me convaincre ("On ne pouvait pas deviner qu'ils allaient continuer pour un résultat qui ressemble plus à un téléfilm qu'autre chose." – Métro, 21 sept 2011, p.11). Le nombre d'entrées nous dira qui le public a choisi... Moi, j'ai préféré le "téléfilm". Et de loin.

mercredi 21 septembre 2011

Journal de Bord n°3


Cliquez sur l'illustration pour accéder à la page n°3 du Journal de bord 2011/12.
Attention : le document "pèse" 1,8 Mo...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 >